Aloès

Aloès

Plante arboriscente exotique de 60 à 70 cm, elle est également appelée mazambron à la Réunion et préfère les sols secs et très ensoleillés.  Ces plantes succulentes font des réserves d’eau pour résister à la sécheresse. Cette eau s’accumule surtout au niveau du parenchyme mucilagineux situé à l’intérieur de la feuille.
Elle possède des feuilles charnues et épaisses à bords dentelés. 
Ses fleurs pendantes sont jaunâtres.
Le fruit est une capsule loculicide.

 

Lu 173 fois

Informations

  • Nom courant: Aloès
  • Autre nom: Aloe vera, Mazambron
  • Nom scientifique: Aloe vera (L.) Burm. f.
  • Espèce exotique: Oui
  • Espèce indigène: Non
  • Endémique de la Réunion: Non
  • Plante protégée: Non
  • Propriétés médicinales et recettes:
    Le principal principe actif de sa sève est l’aloïne (propriétés digestives). Sur 8 acides aminés indispensables que nous devons absolument trouver dans notre alimentation pour fabriquer nos propres protéines, 7 sont présents chez l’Aloès : leucine, thréonine, lysine, phénylalanine, valine, méthionine, isoleucine. Il contient également 12 vitamines (A, B1, B2, B3, B12, …), 20 minéraux (calcium, chlore, cuivre,…) et plus de 400 autres principes actifs et 200 nutriments.
    Le suc d’aloès (ou latex) contient des dérivés anthracéniques (aloïne) responsables de son action laxative. Il doit donc être réservé aux constipations aigües et ponctuelles et ne doit pas faire l’objet d’un emploi continu. Il est contre indiqué pendant la grossesse. Ne pas employer à forte dose car il devient un purgatif drastique. 
     
    Le suc est obtenu en coupant une feuille et recueillant le jus jaune à la base de la feuille. Prendre une cuillère à café de suc d’aloès le soir au coucher, mélangé à du miel. En décoction, mettre ½ feuille pelée dans un litre d’eau froide. Porter à ébullition jusqu’à réduction de moitié. Boire une tasse de cette décoction le soir avant le couché. En usage externe sous forme de gel, l’aloès adoucira les brûlures, gerçures, crevasses, engelures, rougeurs, irritations, piqûres d’insectes, inflammation, plaies infectées,…
     
  • Toxicité: Non

Laissez un commentaire

Aplamedom Réunion. Zerbaz Péi, Pratiques et utilisations des tisanes à l’île de la Réunion. Azalées Editions 2011.
Lavergne Roger. Les plantes médicinales réunionnaises d’aujourd’hui. Editions Orphie 2008.
Longuefosse Jean Louis. Le guide de phytothérapie créole. Bien se soigner par les plantes créoles. Editions Orphie 2006.
Mi aime a ou_ aloe vera (L.) Burm. F._http://www.mi-aime-a-ou.com/aloe_vera.php

 

Plus dans cette catégorie : « Herbe-à-bouc Cannelle »
Image non disponible
Image non disponible
Calque Titre
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
Slider

 


L'Aplamedom Réunion est une association pluridisciplinaire administrée par des bénévoles du milieu médical, universitaire, industriel et agricole.

 

 © 2015 Aplamedom. Tous droits réservés.
Site internet : Site Web Réunion.